L'économie circulaire dans l'industrie automobile - La réutilisation et la réaffectation

L'économie circulaire dans l'industrie automobile - La réutilisation et la réaffectation

Un nombre croissant de marques automobiles adoptent la révision, la réutilisation et la réaffectation comme stratégie clé pour prolonger la durée de vie de leurs produits et réduire la demande de nouveaux matériaux et de matières premières.


La réutilisation

les pièces telles que les moteurs, les transmissions et l'électronique sont soumises à des processus de révision rigoureux, ce qui permet de les réintroduire sur le marché avec un impact minimal sur l'environnement. De nombreuses marques ont déjà pris des initiatives dans ce sens. Il s'agit notamment des ‘Remanufacturing Programmes’ chez BMW, le groupe Stellantis (Sustainera), Ford, GM, Volkswagen et Mercedes-Benz. Les pièces y sont révisées et restaurées jusqu'à ce qu'elles soient comme neuves et puissent être proposées aux clients comme une alternative durable et rentable aux pièces neuves.

Le groupe Renault dispose ainsi d'un « site de refabrication » spécialisé à Flins, près de Paris. Le site est entièrement dédié à l'économie circulaire avec pour objectif de prolonger la durée de vie des voitures grâce à des techniques de « smart-repair » écologiques, abordables et rapides. Depuis son ouverture en 2021, le site a déjà remis à neuf plus de 20 000 voitures. Mais en France, la loi prévoit que les garagistes doivent également présenter un devis pour l'utilisation de pièces d'origine d'un véhicule d'occasion lorsqu'ils demandent des réparations. Cela aide, bien sûr...

Motoren en tranmissies


En Belgique les pièces réutilisées représentent actuellement environ 23 % du poids des véhicules, mais leur nombre augmente lentement. Il est à espérer qu'elles deviendront un jour la nouvelle norme, mais les consommateurs ont encore souvent une perception erronée des "pièces détachées automobiles d'occasion". Elles sont souvent perçues comme étant de moindre qualité et peu sûrs, ce qui n'est pas du tout le cas. Des pièces d'usure comme les plaquettes de frein et les embrayages ne sont évidemment pas réutilisable, mais c'est bien le cas pour la plupart des autres pièces automobiles. En outre, vous économisez beaucoup de matières premières et minimisez les émissions de CO2 (jusqu'à 80 %) par rapport aux pièces neuves.

Mais pour y parvenir, il y a encore du travail à faire dans le secteur. C'est pourquoi Febelauto a lancé l'année dernière le projet Circular Repair/Ready2Reuse en collaboration avec le distributeur multimarque Cardoen et deux de nos centres de démontage agréés. Nous avons examiné dans quelle mesure les pièces d'occasion pouvaient être utilisées comme alternative durable aux pièces neuves lors de la réparation d'une voiture. Avec cet objectif en tête et en collaboration avec EcoRepair score et VITO, nous avons développé un calculateur intelligent pour déterminer le gain de CO2 lors de l'utilisation d'une pièce d'occasion. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Onderdelen


La réaffectation et le reconditionnement

Outre la réutilisation, les composants des véhicules en fin de vie peuvent également être refabriqués ou reconditionner.

Cela s'applique certainement aux batteries HEV des véhicules électriques. En effet, 80 % des modules de ces batteries peuvent encore servir à d'autres applications et ont ainsi une deuxième, voire une troisième vie. Les batteries des véhicules sont analysées en profondeur et testées de manière intensive (état des différents modules, capacité de charge et fonctionnalité de l'électronique de commande). Les batteries intactes qui ne sont pas trop vieilles peuvent être réutilisées, entre autres dans de petites machines agricoles. Si une batterie défectueuse comporte encore de bons modules, elle peut encore parfaitement servir pour une utilisation stationnaire. Febelauto travaille de cette manière avec Watt4Ever. Ils convertissent de nombreux modules de batteries de véhicules en fin de vie en systèmes de stockage pour l'énergie durable (énergie solaire et éolienne). De cette manière, la durée de vie d'une batterie HEV peut être considérablement prolongée.

Batterijen


Le même principe de réutilisation s'applique également à d'autres pièces automobiles, telles que les engrenages et les boîtes de vitesses. Cependant, la normalisation et l'automatisation du démontage sont des éléments décisifs pour le reconditionnement et la réutilisation de ces pièces.

Le développement de l'industrie des pièces automobiles de seconde vie a certainement encore beaucoup de potentiel en Belgique.